« Vous ne devez pas » … mon discours est beaucoup plus nuancé normalement. J’essaie d’éviter le plus possible les « tu devrais » ou « il faut que » car à chacun son chemin et ses choix. Mais parfois c’est nécessaire pour le bien de la collectivité! Ici, c’est à l’ensemble des intervenants offrant ses services au privé que je pense.

Nous venons tous du milieu de la relation d’aide. Un merveilleux domaine où nous pouvons aider les autres à s’adapter aux aléas de la vie et ainsi leur permettre de se sentir mieux. On associe souvent ce domaine à une vocation et au don de soi, ce que nous endossons avec passion et parfois même à notre propre détriment. Nous sommes impliqués, empathiques et centrés sur les besoins des gens. Ce qui, par opposition, exclu très souvent tout ce qui concerne l’argent. Dans le domaine public, l’argent manque parfois pour aider comme on le souhaiterait et les salaires ne sont pas toujours équitables pour les tâches à accomplir.

Plusieurs se retournent vers la pratique privée, à temps plein ou temps partiel, afin de s’assurer une plus grande souplesse au niveau du cadre mais la notion d’argent reste un problème! J’ai croisé plus d’une centaine d’entrepreneurs issus de la relation d’aide et presque la totalité vivent un énorme malaise face leurs tarifs. La peur que l’autre pense qu’on en demande toujours trop et qu’on est là principalement pour aider est parfois puissante et nous amène à diminuer nos prix. Mais c’est faux! Vous avez une entreprise, un grand bagage de connaissances spécifiques et ça se paye! Sans oublier que pour survivre en entreprise il faut faire du profit.

Je sais que c’est difficile de se défaire de notre perception négative de l’argent. Mais l’objectif ici est de vous faire comprendre pourquoi vous ne devez pas demander moins de 65$/heure pour vos services.

La réflexion pour plusieurs est : « Je suis payée 25$/h à l’école, un tarif horaire à 45$, je fais presque le double! » Alors pourquoi sommes-nous plusieurs à dire que ce n’est pas assez cher?

 

Les impacts possibles à fixer vos tarifs trop bas :

Une perception très faible de la valeur de vos services par le client

Plus vos tarifs sont bas et plus vous donnez l’impression à votre clientèle cible que vos services sont de piètre qualité. Exemple : Vous entrez dans une boutique et vous voyez un vase à 300$. Quelle est votre perception de la valeur de ce vase? Serait-elle la même s’il était à 20$? Bien que ce ne soit pas nécessairement vrai que le prix d’un produit ou d’un service détermine la valeur de celui-ci, cela peut être suggestif.

C’est une question de perception. Rappelez-vous que votre clientèle au privé fait partie de la classe moyenne à très élevée. Ils peuvent donc se permettent d’investir dans ce type de service. Bien évidemment, tout consommateur désire en obtenir le plus possible tout en payant le moins possible, mais ça ne veut pas dire pour autant de revoir vos tarifs à la baisse. Et Étant travailleur autonome, rien ne vous empêche d’offrir des tarifs spéciaux pour certains de vos clients.

Le manque de reconnaissance de votre propre valeur

Vous risquez aussi de provoquer un certain questionnement chez certains clients potentiels. « Pourquoi il ne reconnait pas davantage sa valeur malgré tout son bagage clinique? Il manque de confiance en ses compétences? Ai-je envie de payer pour les services de quelqu’un qui ne semble pas lui-même considérer la valeur de ceux-ci? Aura-t-il assez de confiance pour nous aider? » Ce n’est probablement clairement pas un doute que vous désirez créer chez vos clients potentiels.

Vous nuisez à l’ensemble des autres travailleurs autonomes de votre domaine

Vos confrères et consœurs tentent de développer eux aussi leur entreprise. Si tout le monde charge X de l’heure les parents reconnaîtront de plus en plus notre valeur en tant qu’intervenant.  Il ne faut pas oublier qu’il y aura toujours des gens qui feront leur choix uniquement en fonction du prix.

Et pour toux ceux qui pensent qu’ils auront plus de clients si leurs tarifs sont plus bas que leurs compétiteurs, je vous invite à lire le texte « Comment déterminer mes honoraires de consultation en pratique privée? » et à ensuite relire les trois points que je viens de vous présenter. Vous aurez avantage à voir grand en affaires plutôt que de réduire votre coût de service!

Je vous invite donc vivement à prendre le temps de réfléchir à tous ces aspects avant d’offrir vos services à bas prix. À long terme vous vous nuirez à vous-même tout en nuisant aux autres qui ont le même rêve que vous : être travailleur autonome. Alors, pourquoi se nuire? Aidons-nous plutôt à faire reconnaître notre profession à sa juste valeur.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

effacerPublier un commentaire